Rock'n'fun in Canada

30 septembre 2011

Demander sa résidence permanente québécoise, ou comment avoir des envies de meurtre alors qu'on est sain d'esprit, PART 1

Reprenons l'histoire depuis le début.
Once upon a time Alexia M., infirmière de 26 ans, souhaitant s'installer au Québec depuis déjà quelques années. Premier voyage d'approche en août 2005, demande de Visa Vacances-Travail (oui, pour l'instant, c'est plus vacances que travail...) ou PVT (valable un an) en octobre 2010, réponse positive en novembre, puis, deuxième voyage d'exploration en décembre (là déjà, je faisais moins la maligne, mais j'ai persisté et suis même partie en Russie quelques mois plus tard, histoire de bien tester ma résistance physique et psychologique aux températures polaires). *note pour moi même: refaire un article sur mon voyage en Russie*

30 avril 2010, après avoir posé démission à la clinique, trousseaux de clés à la régie et chats chez les amis, me voilà à Montréal!

Et là, début de la vie québécoise, avec démarches en tout genre: recherche d'appart' (trouvé sur Kijiji), de job (avec l'aide de la CITIM = service d'aide aux immigrants francophones pour apprendre à faire un CV "à la québécoise" et inscription en agence de placement=intérim: Bray Larouche), inscriptions diverses et variées, puis découverte du quartier, déménagement et installation en coloc'! *qui ont d'ailleurs terriblement hâte que j'écrive un article sur eux, ça va venir mes p'tits poulets*
Mais ce sont tous les à cotés - ma famille d'adoption, mes amis, la qualité de vie québécoise, la poutine - qui m'ont permis de prendre une décision quant à la suite à donner à cette aventure, à savoir démarrer mes demandes d'équivalence de diplôme infirmier et de résidence permanente.
C'est à ce moment que les choses sérieuses commencent! 

Partie une: à Montréal
Commençons par la reconnaissance du diplôme infirmier:
Se rendre à l'OIIQ (l'Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec) situé au 4200 boul. Dorchester Ouest, proche du métro Atwater, et demander un dossier. Coup de chance! Des ARM (Accords de Reconnaissance Mutuelle) ont été signés cet été! Le dossier vient d'être simplifié, ouf!
Puis prendre un rendez-vous à "Recrutement Santé Québec" situé au 4835 Christophe Colomb, proche du métro Laurier, pour un p'tit coup de pouce concernant les démarches à effectuer pour le visa: Résidence Permanente ou Temporaire? Quelle est la différence? Etc...
Petit +: au delà des conseils et des paroles rassurantes (car on est très vite submergé d'informations!), on nous fournit le dossier de demande de visa (pratique pour ceux qui débarquent et qui n'ont pas encore d'imprimante...)

A ce moment là -à la lecture du dossier quoi- la panique s'empare FORCÉMENT de vous, c'est inévitable au vu du nombre et de la diversité des documents à fournir (d'ou l'intérêt d'être avec une gentille personne rassurante ;)
A la lecture du dossier donc, vous vous apercevrez qu'il faut, entre autres, vos notes du collège, du lycée, de votre école d'infirmière (théorie+stages), diplôme du brevet, baccalauréat, diplôme infirmier, certificat de naissance, passeport, visa, les attestations de vos employeurs depuis 5ans et j'en passe! Le tout en photocopies certifiées conformes à l'original.
Du coup, la panique peut à nouveau s'emparer de vous: "ou sont mes bulletins de 6ème? un certificat de naissance, kesako?"

Je me suis alors rendue à l'évidence: il allait falloir rentrer en France chercher tout ça.
Car oui! Organisée comme je suis (et pourtant, je pensais être bonne -dans tous les sens du terme, hum) je n'avais pas ramené au Québec tous mes papiers... Et puis les valises étaient déjà bien lourdes, souvenez-vous
Retour effectué du 11 septembre (même pas peur!) au 26.
A suivre avec la partie deux: à Lyon...


Commentaires

Poster un commentaire